English
10e avenue

10e avenue
Dans ce duplex détaché du quartier Rosemont, nos clients voulaient transformer le rez-de-chaussée et le demi-sous-sol pour en faire leur maison. L’étage était préservé pour leur locataire. 
    Un jardin devait aussi être aménagé tout autour du bâtiment ainsi qu’une terrasse à l’arrière, reliée à l’aire de vie. 

Espace et lumière
On cherchait d’abord à réorganiser le cloisonnement afin d’obtenir des circulations fluides, des espaces bien proportionnés, dégagés et apaisants. 
    Plusieurs nouvelles ouvertures ont été faites dans les murs extérieurs afin d’illuminer l’espace à tout moment de la journée. On a aussi ouvert le plancher entre le rez-de-chaussée et le sous-sol afin de créer un grand espace à double hauteur pour le nouvel escalier, renforçant ainsi une impression de continuité entre les deux niveaux. Un grand pan de verre dépoli entre le bureau et le puit d’escalier permet à ces lieux de bénéficier de la lumière de l’espace voisin tout en assurant l’intimité.  
    L’éclairage a aussi été réfléchi tant d’un point de vue fonctionnel, que pour l’ambiance qu’il peut créer et pour la beauté de l’objet lui-même dans l’espace.  
    Pour ce projet, nous avons conçu plusieurs éléments de mobilier intégré qui répondent aux besoins des clients dans leurs activités du quotidien. Le mobilier intégré joue aussi le rôle de cloison et définit l’espace.

Matérialité
Un grand soin est porté aux détails et aux choix des matières. Dans ce projet, le chêne blanc, le béton poli et les panneaux laqués blanc ou anthracite sont les principaux matériaux utilisés. 
    Une continuité des matières à travers la maison contribue, elle aussi, à une impression de fluidité entre les espaces. Le grand volume en panneaux de chêne blanc, qui borde le corridor au rez-de-chaussée, tourne dans l’aire de vie et devient un rangement de service pour la table à manger. De la même façon, les panneaux laqués blanc du mobilier intégré de la cuisine deviennent le revêtement des murs du puits d’escalier et descendent jusqu’au sous-sol.

    D’autres matériaux viennent s’ajouter à la palette du projet comme les appareils d’éclairage en laiton ou la mosaïque de marbre de Carrare qui recouvre les surfaces de la salle de bain du rez-de-chaussée.
    Le béton poli se retrouve, lui aussi, à plusieurs endroits dans le projet. On l’utilise en dalle réalisée sur place mais aussi en éléments coulés et polis en atelier pour en faire des panneaux muraux ainsi que des marches et paliers d’escalier.
    Dans la salle de bain du sous-sol, ces panneaux muraux de béton poli sont aussi utilisés, comme si le sol remontait sur les murs. La salle de bain est visuellement scindée en deux : la zone sèche en béton avec sa vanité en chêne blanc, et la zone humide recouverte de petites tuiles de céramique blanche.

Année : 2020
Équipe : Paul Bernier, Luc-Olivier Daigle, Évelyne St-Jacques
Photos : ©Raphaël Thibodeau